Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stop Gardasil

OGM: rejettés des assiettes, ils reviennent dans la seringue!

12 Juillet 2008 , Rédigé par Selenia++

Une majorité de gens pensent que les OGM à bannir se limitent à la circonférence de leur assiette et qu'en Europe c'est chose plus ou moins aisée grâce à l'étiquetage.... C'est sans compter les trésors d'imagination des industriels pour amender les lois en leur faveur, pour gruger les gens à coup de slogans et de termes pour initiés, etc etc... A ce petit jeu les industriels de l'agriculture et de la pharmacie peuvent véritablement se donner la main!Alors que les uns prétendent pouvoir parler de développement durable  et clament leur volonté "humaniste" de nourrir plus de monde, les autres se prétendent experts en santé et clament leur volonté d'éviter des maladies! C'est ainsi que sur le site de Monsanto par exemple, on peut lire que les produits insecticides/pesticides sont joliment appelés "produits phytosanitaires" ou "produits de protection des plantes" ou que les OGM végétaux sont des "plantes génétiquement améliorées.
                                            


Que fait Big Pharma au juste? Exactement la même chose et le public ne semble hélas y voir que du feu!  L'industrie n'en est pourtant pas à ses premiers vaccins transgéniques et le public a peut-être déjà oublié le triste scandale du vaccin hépatite B (dont les versions Engerix B, Genhevac, Hevac, HB Vax sont fabriquées par génie génétique). Comme pour les différentes versions du vaccin HB actuellement sur le marché, les vaccins anti-HPV (vaccins Gardasil et Cervarix) découlent d'une manipulation génétique loin d'être sans conséquences possibles sur la santé des vaccinés....

Le vaccin GARDASIL est fabriqué à partir de levure de bière (saccharomyces cerevisiae) génétiquement modifiée pour produire les protéines vaccinales proprement dites c'est à dire dans le cas de ce vaccin tétravalent les protéines L1 des souches 6 (20µg), 11 (40µg), 16 (40µg), 18 (20µg) de HPV. Les cellules de levure de bière ne sont pas choisies par hasard mais parce que leur très grande rapidité de reproduction par mitoses sucessives se prête très bien à la production industrielle de masse qui est une production de masse. Pour arriver à faire produire par les cellules de levure les protéines vaccinales -ce qui n'est pas du tout naturel- il faut forcémment modifier le matériel génétique des cellules et c'est précisément cela qui fera d'elles des OGM, Organismes Génétiquement Modifiés.... Comment fait-on?
On va utiliser un vecteur qui va "transporter" dans les cellules de levures les séquences génétiques codantes pour les protéines vaccinales qu'on veut produire. Ce vecteur est le plus souvent un plasmide d'une bactérie comme Escherichia Coli c'est à dire un ADN circulaire propre aux bactéries et qui est facile à manipuler pour ce type de technologie. Le plasmide va être "sectionné" en différents endroits grâce à des enzymes spéciales et ce, afin d'y introduire les séquences génétiques codantes pour les protéines vaccinales. On ajoute aussi des substances génétiques spéciales appelées "promoteurs" et des séquences dites activatrices sans quoi les séquences codantes pour les protéines vaccinales ne pourront être exprimées. Outre cela, on va aussi ajouter un gène de résistance à un antibiotique  (ex: ampycilline) ou à une substance toxique (ex: méthotrexate). Une fois ces informations ajoutées à l'ADN plasmidien, on "recolle" le tout avec des enzymes toujours et le plasmide est fin prêt pour aller coloniser les cellules de levure de bière qui ne cessent de se multiplier à la vitesse grand V.  Les plasmides bactériens pénètrent très facilement les cellules de levures de bière et ces dernières vont donc commencer à produire les protéines vaccinales souhaitées. Mais comme, au cours de la procédure, certaines cellules de levure de bière n'auront pas accueilli le plasmide en question, il faut, par souci de rentabilité, les éliminer des autres cellules qui elles, produiront bien les protéines vaccinales et c'est là le sens des gènes de résistance à un antibiotique ou à une substance toxique que portent les plasmides. En effet, après le processus d'incorporation des plasmides dans les cellules de levure de bière (=transfection), on va asperger les cellules de levure soit d'antibiotique soit d'un produit toxique. Les cellules qui mourront seront donc forcémment celles qui n'ont pas le gène de résistance donc qui ne contiennent pas le plasmide et ne pourront pas produire les protéines vaccinales. Et voilà, le tri est fait!

Une fois qu'on a recueilli les différentes protéines L1 toutes produites séparémment, on va les auto- assembler en pseudo-particules virales (PPV) et ce afin de leurrer le système immunitaire dont les composants du système inné ne savent répondre qu'à des agents microbiens avec un pouvoir infectant réel (et pas bricolés en labo). Une fois qu'on a ces différents assemblages en PPV, on va les "purifier" pour obtenir le produit aqueux final. Ce processus de purification se trouve déjà compliqué étant donné que les cellules de levure de bière ne sécrètent pas les protéines vaccinales dans le milieu de culture, ce qui impose pour les récolter de faire éclater les cellules. Cette purification n'est JAMAIS totale et, pour se faire une idée, les vaccins HB Genhevac et Engerix ont respectivement une "pureté" de 95 et 97%. Si cela peut sembler à première vue très honorable, il ne faudrait tout de même pas oublier que 5 ou même 3% d'impuretés génétiques cela correspond à des milliers de paires de bases et donc à un grand nombre de nucléotides (= maillons de base du génome) donc à une information génétique potentiellement très perturbatrice pour l'ADN du sujet vacciné avec des conséquences pouvant apparaitre sur le très très long terme!

Chaque produit aqueux final (PAF) de HPV est alors adsorbé séparément sur aluminium et devient ce qu'on appelle un produit monovalent adsorbé en vrac (PMAV). Le vaccin final sera donc une combinaison des 4 types de produits monovalents adsorbés en vrac (PMAV). Et bien sûr sur les notices, pour ceux qui les lisent, il ne sera noté que "vaccin recombinant adsorbé" ce qui en langage clair signifie: "technologie OGM + aluminium". Des termes pour initiés en espérant que le public sera dupe!

Et hélas il l'est, ça marche! Il refuse à corps et à cris, à fort juste titre ceci dit, les OGM alimentaires mais, par ignorance, il tend le bras pour son vaccin, parce que "Dr Untel ou Pr Machin a dit que", sans se rendre compte de son incohérence. La majeure partie des gens qui refusent les OGM les refusent sans vraiment savoir EN QUOI ceux-ci peuvent nous nuire mais il est bon de le rappeler car si les OGM alimentaires sont dangereux, les vaccins obtenus par la même technologie le sont encore plus, ces derniers ne passant même par par le filtre intestinal, sorte de verrou protecteur si l'on veut. En quoi les OGM alimentaires sont-ils nuisibles? Le Dr Arpad Pusztai, un éminent chercheur anglais qui a mené une expérience comparative sur des rats nourris avec des OGM et un groupe témoin a pu mettre en évidence, après l'autopsie des rats des deux groupes que, les rats nourris seulement dix jours avec des OGM présentaient déjà un affaiblissement immunitaire, une prolifération cellulaire au niveau du tube digestif et une surstimulation du pancréas, des intestins, de la prostate et des testicules. Evidemment, comme ces résultats -que ne s'attendait pas à observer le chercheur anglais- ne sont pas du goût des fabricants, ceux-ci ont obtenu la tête du chercheur qui a fini par être odieusement licencié et ils se sont mis à financer en masse une myriade d'études biaisées en espérant que le public se sentirait rassuré par ce "contrepoids quantitatif" aux études accablantes sur le sujet.          
                                                                                                                        
                                                                                                                                            

Dans le cas des vaccins issus de cette technologie, certains feront remarquer qu'ils ne sont pas des OGM mais seulement issus d'OGM. Certes, un OGM est un organisme vivant (être uni ou pluricellulaires) et non un produit inerte comme un vaccin MAIS ces finesses du langage ne doivent en rien occulter le fait que les résidus génétiques des vaccins ont une action encore bien plus hasardeuse que celles des OGM alimentaires. En effet, même s'il est néfaste de manger des aliments OGM, il y a là une notion de durée de consommation qui reste maitrisable par le consommateur qui souhaiterait contrôler ses apports (pour autant que l'étiquettage existe ce qui n'est par exemple par le cas aux USA). De plus les aliments transgéniques eux passent par le filtre intestinal qui a une action protectrice. Avec un vaccin recombinant, le corps est pris "par surprise", ses barrières muqueuses sont courcircuitées et le vaccin ayant vocation à agir dans le temps, on ne sait en rien limiter temporellement les effets des résidus une fois l'injection faite.

Ces résidus génétiques posent de gros problèmes et ce n'est pas faute de l'avoir fait savoir. Très vite  après la sortie des vaccins recombinants contre l'hépatite B (en 1986), le Pr Mirko Beljanski, ex directeur de recherche au CNRS avait déjà publié une étude inquiétante de différentes enzymes virales. Dans l'étude publiée en 87 et intitulée "Terminal deoxynucleotidyl transferase and ribonuclease activities in purified hepatitis-B antigen", le Pr Beljanski expliquait que les vaccins recombinants contre l'hépatite B contiennent des enzymes comme la Tdt (Terminal deoxinucleotidyl transferase) et des ribonucléases, des enzymes qui peuvent respectivement induire la synthèse de segments génétiques aberrants et  détruire les ARN produits pas les cellules du sujet vacciné! Le Pr Beljanski légitimement scandalisé par l'incohérence flagrante qu'il y a à s'inquiéter du taux croissant de cancers et à fermer les yeux sur ce type de dérive commerciale interrogeait le monde et surtout les responsables en ces termes: "Lorsqu’on affirme qu’une mutation peut engendrer le cancer, que dire alors de fragments d’ADN aberrants synthétisés dans la cellule hôte par un enzyme viral ! Que dire d’ARN dégradé, ou de fragments d’ARN libérés et dont l’activité est incontrôlable ? Le vaccin contre l’hépatite B issu du génie génétique contient 10-15 fois plus d’activité dangereuse (Tdt)que le vaccin traditionnel. Pourquoi tout ceci n’a-t-il pas été contrôlé avant la diffusion ?" Réponse: parce que les fabricants qu'ils soient marchands de vaccins ou d'OGM ne pensent qu'au profit! De ce profit indécent pour quelques un, jailliront des leucémies et autres cancers pour beaucoup d'autres...

Et pour garantir leurs profits, ces fabricants peuvent compter sur de solides alliés comme sainte OMS, l'incohérente et la corrompue. En effet, l'OMS qui est championne en titre des études et des investigations est étrangement toujours lanterne rouge dès qu'il s'agit de tirer des conclusions qui épousent le principe de précaution. Dans son ouvrage "Vaccinations, les vérités indésirables", Michel Georget rappelle ainsi que sainte OMS est bien consciente de ce problème lié à la présence d'ADN  contaminant hétérogène et de protéines transformantes dans les vaccins puisqu'elle en parle même dans un de ses  rapports *... Voici ce que l'agence, championne du monde de l'incohérence dit de l'ADN contaminant hétérogène (pouvant provenir des cellules de culture ou du plasmide bactérien trafiqué d'où risque de cancer si ces séquences interfèrent avec notre génome): "Même s'il est possible d'indiquer une limite supérieure de contamination d'un produit fini par de l'ADN hétérogène et, même si toutes les expériences indiquent que des quantités d'un tel ADN de l'ordre de quelques picogrammes sont biologiquement inactives dans un grand nombre d'épreuves, on ne peut pas plus affirmer l'absence totale d'ADN et du risque qui lui est lié dans les produits obtenus en lignées cellulaires continues que dans les produits issus de cultures primaires de cellules et de cultures de cellules diploïdes [...] Un des grands problèmes soulevés [à cette conférence] est le RISQUE DE MALIGNITE que pourrait présenter à long terme un ADN contaminant hétérogène, en particulier s'il s'avère qu'il contient des séquences codantes ou régulatrices potentiellement oncogènes. Ce point est réellement préoccupant, car de nombreuses personnes en bonne santé, notamment des nourrissons, seront peut-être vaccinées avec des produits issus de lignées cellulaires continues, ou les recevront de toute manière."

Les lecteurs doivent donc fort logiquement comprendre que l'OMS qui est censé chapauter ce type de campagne vaccinale à l'échelle du monde ne maitrise rien et ne sait en rien si oui ou non ces vaccins peuvent induire des cancers. Pour faire plaisir à ses amis de l'industrie, l'OMS va véritablement se surpasser puisque non seulement elle n'applique pas le principe de précaution que chacun serait en droit d'exiger de sa part mais pire, elle va oser affirmer que ces vaccins anti-HPV (comme elle a déjà osé affirmer que les vaccins recombinants anti hépatite B luttent contre les cancers du foie!) lutteront contre le cancer du col dans le monde. Le pari fou de sainte OMS et de ses acolytes au premier rang desquels l'industrie est donc de vous faire gober à vous public que des vaccins contenant des produits pouvant générer des cancers serviront à lutter contre le cancer! Au terme de cet article, j'ai envie de vous poser la question à vous lecteurs: allez-vous leur permettre de gagner leur pari?


Sources:



Notice du Gardasil

"Information ou désinformation" de Sylvie Simon, édition Guy Trédaniel

"Le monde selon Monsanto" de Marie Monique Robin, Arte éditions

"Vaccinations, les vérités indésirables" de Michel Georget, éditions Dangles

* "Acceptabilité des substrats cellulaires pour la production de substances biologiques", Rapport technique OMS, n°747, 1987

"Vaccination: erreur médicale du siècle", édition Louise Courteau

http://64.233.183.104/search?q=cache:g8euv4dtaocJ:www.amessi.org/Vaccins-destructeurs+vaccin+HB+Tdt+beljanski&hl=fr&ct=clnk&cd=1&gl=be

http://64.233.183.104/search?q=cache:TjCVopvw9vcJ:www.hc-sc.gc.ca/dhp-mps/prodpharma/sbd-smd/phase1-decision/drug-med/sbd_smd_2007_gardasil_102682_f.html+fabrication+du+gardasil+saccharomyces+cerevisiae&hl=fr&ct=clnk&cd=2&gl=be










Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

stop snoring 08/07/2014 12:15

The GMO had made a ban on some forms of Syringe. It is because some of them do not meet the standards made by GMO and it will lead to the spread of some diseases. Thanks for sharing this news.

Victor Semper 01/09/2009 02:16

J’ai eu le vaccin GenHeVacB (en 3 injections) en 08/1995. Pour effectuer un service militaire en coopération j'avais trouvé un Master en Physique à Coventry, Angleterre ou je venais d’avoir un Bachelor of Science en physique appliquée.
Après la 2e injection, de retour en France, une trombopénie a été diagnostiquée.
Beaucoup de test après, une échographie abdominale a révélé une rate disproportionnée (splénomégalie), en novembre 96. Ablation de la rate en fevrier 97. Hémoragie interne 6 jours après, transfusion en cadeau bonus.
Ayant signalé la vaccination aux médecins, ils se sont empressés de la disqualifier. En 2006, j’ai appris que le lien était mentionné dans le Vidal…
Janvier 2009, je retombe malade, et la hépatite auto-immune et cirrhose hépatique (pas pris au sérieux et à temps).
Ce sera quand la prochaine…
Si je vous fais le calcul du coût de ma prise en charge par la CPAM vous allez halluciner. Ce vaccin est un OGM, vérifiez vous serez surpris de si vous vérifiez cette info. Les gens comme moi qui contactent RevaHB, association qui s’occupe du recensement des cas, ne sont pas pris en compte. Les affections lourde comme les SLA et SEP qui était jusqu’en 2003 dénigrés sont à présent les seuls reconnues comme liées au vaccin…Et encore seulement si la vaccination était obligatoire dans le cadre du travail.
Ce qui veux dire que les gens affectés ne sont pas tous comptés. Or s’ils ne sont pas comptés, alors qu’on nous dit qu’ils le sont… on nous ment.
Au fait c’est normal que je ne sois toujours pas sur les listes de l’afsaaps?
Et pouquoi c'est si dur d'avoir la composition du GenHeVac?
Je me dis “chien qui mort (2 fois), mordra encore”. J’aurai du plaisir si je peux nuire, financièrement non mais physiquement, à ceux qui ont cyniquement “décidé” qu’on est des insignifiants. Et j’aurai de l’espoir si cela ne peux pas arriver à d’autres après.
Et enfin pensez à l’organazition (pardon association… de malfaiteurs?) “revahb” dont les dirigeants sont des médecins et pas des malades, qui, si vous leur demandez si il sont indépendant, vous disent effrontément que non (ça m'est arrivé mdr)… pour mieux ne pas s’occuper de vous peut être? C'est sur j'ai pas une SEP moi... Faudrait monter notre propre assosse? Pour se faire dénigrer par le corps médical et les média et les politiques et enfin l’opinion publique? peut-être que ça vaudra le coup mais sans moi (chiche on essaye la lutte armée avec du mercure ou de la poudre d’aluminium pour se venger en utilisant leur méthode?).
(Avant j’étais plus cool mais là ça dépasse l’entendement)
Victor Semper ? Nonnnn, “We are legion” plutôt… et on en a tellement bavé qu’on est pas frappé d’innumérisme, nous.

Selenia++ 09/09/2009 22:32



Bonjour,

Votre témoignage me touche, cela me parle. J'ai déjà entendu des choses dans ce sens sur ce Revahb. Et en effet, les médias ont bien trop focalisé sur le lien entre sep et vaccin, non pas qu'il
n'existe pas mais qu'il existe bien d'autres maladies que ce type de vaccin peut générer. Comme vous j'ai des troubles auto-immuns et une hépatite après ce vaccin, comme vous je trouve le déni
révoltant. Merci de votre témoignage, rien que ça c'est déjà tellement et ça peut aider potentiellement tellement de gens. Merci



Laetitia V 27/06/2009 20:20

Bonjour , je m'appelle  Laetitia , j'ai bientot 16 ans , j'ai déja fait ma premiere injection et ma deuxieme injection du GARDASIL  il y a 4Jours , depuis mercredi , j'etais fievreuse , j'etais mal je me sentais mal debout , je n'avais plus d'appetiit , j'allais beaucoup au toilette et j'avais mal au bras , et comme je fais des crise d''anxieté  , je suis trés anxieuse , je suis aller sur internet pour me renseigner sur les effets segondaires , quand je suis tomber sur votre site , j'ai eu drolement peur , ma mere à été a la pharmacie pour demander s'il y avait des medicaments contre les effets non désirables du GARDASIL , il ont dit que c'est impossible que ce soit le GARDASIL et que sa devait surement etre un petit virus ou une gastro , mais je trouve sa bizar et je m'inquiete , je suis sur maintenant de plus faire ma 3eme Injection , mais est ce que c'est trop tard ??? J'ai pas envie qu'il m'arrive des choses ou des maladies , sans prendre la 3eme dose se sera déja bien non ? Et y-a t-il quelque chose a faire pour aller mieu et dans les mois a venir , je me demande toujours pourquoi j'ai ecouter le medecin et les amis fiiouuu ... Moi qui est trés anxieuse , je suis super strict sur les médicaments , je ne peut pas prendre un seul medicament sans lire la notice de A à Z mais pour un vaccin je me douter pas qu'il y avait la notice et qu'il y avait des effets non desirables , je croyais qu'il y avait juste la fievre , au moin j'ai appris quelque chose .. merci de votre compréhension , c'est gentil de votre part .Aurevoir

Selenia++ 09/09/2009 22:28



2 doses c'est toujours mieux que 3.
Un bon conseil: aller voir un bon naturo pour un drainage général.
Les vaccins ne tuent pas tout le monde mais connaître leurs composants toxiques petmet de comprendre que, tel le terrorisme, ces produits (inutiles de surcroît) peuvent tuer et léser n'importe
qui n'importe où n'importe quand.
Qu'on se le dise....
Courage à toi & merci de ton témoignage



NINA 29/12/2008 16:33

Bonjour,je me suis fais vacciné pas si longtemps que sa, ma 1ere injection.et je souhaiterais savoir si je peux stoper les suivantes sans avoir de consequence sur ma santé futur? svp aidez moi je panique...

Selenia++ 04/01/2009 00:50



Bonjour Nina, BIEN SÛR QUE TU PEUX ARRÊTER A TOUT MOMENT cette vaccination, ABSOLUMENT! Même s'il est préférable vu le caractère hasardeux de cette vaccination de n'en avoir reçu aucune dose, il
est d'une rare évidence qu'entre deux maux, il faut choisir le moindre et que donc 1 dose vaut bien mieux que 2 comme 2 valent mieux que 3!
A chaque fois que tu reçois une nouvelle dose de ce poison, à chaque fois c'est comme si tu joues toute sa santé à la roulette russe et comme au casino, plus tu joues, plus tu risques de tout
perdre sauf qu'ici avec la santé, ce n'est pas comme l'argent, on ne se refait pas aussi facilement! De plus, contrairement à ce qui se passe au casino où, en jouant encore et encore on augmente
à la fois le risque de perdre et celui de gagner quand même qqch, ici il a été démontré par a+ b que  les "gains" potentiels d'une telle vaccination étaient tout à fait négligeables et même
nuls si on les évalue en regard de l'action du HPV sur le long terme (avec des anticorps qui se maitiennent seulement quelques années après vaccination et un HPV qui agit lui sur le très long
terme!)

Tu dois bien avoir conscience que si tu stoppes, le ciel ne te tombera pas du tout sur la tête. Je sais bien qu'à force d'avoir subi la propagande vaccinaliste, le grand public croit dur comme
fer qu'une fois commencée/entamée, une vaccination doit absolument être poursuivie jusqu'à la fin du schéma vaccinal MAIS CECI EST UNE AUTRE RECETTE POUR MAINTENIR BIEN DOCILE LE TROUPEAU DE "BON
CITOYENS" FIDELES AU DOGME VACCINAL DU PASTEUR Pasteur....

La réalité c'est que même si tu avais les 3 doses, tu ne serais pas "protégée", AU CONTRAIRE! Au + tu fais des doses de vaccin, au + tu augmentes dramatiquement le risque de pathologie gravissime
et j'insiste bien ici sur la réalité des faits qui est que des filles ont pu décéder après la 2° dose, être paralysée après la 2° ou la 3°, tous les effets n'arrivent pas forcémment après la 1°
dose et pas forcémment très vite après une injection vaccinale!

Dans TON intérêt, il est donc HAUTEMENT préférable de stopper au plus vite même si le médecin pourrait bien (ce ne serait guère étonnant) insister pour que tu poursuives coûte que coûte.
L'important à ce niveau est surtout de te rappeler que c'est le médecin qui doit être à ton service et non l'inverse, lui peut proposer mais cela doit toujours rester toi qui disposes vu qu'il
s'agit de TON corps, de TA santé! Et puis, consulter un médecin, cela n'impose nullement de toujours devoir suivre son avis, si celui-ci le prend mal et fait ressentir de trop que ce faisant, tu
l'as froissé dans son ego, alors vraiment, enfuis-toi à toutes jambes et change de médecin!!

Stresser, paniquer, je comprends que cela soit une attitude naturelle quand on se rend compte qu'on a pas eu toutes les infos à temps mais là, pour ta santé ce n'est pas ça qui t'aidera. La peur
a ceci d'utile qu'elle permet de réagir aux dangers de façon constructive pour peu qu'on sache la maitriser. Fort heureusement le net peut informer des gens de façon indépendante en
courcircuitant les média grands public, souvent trop bridés et muselés vu la pression de l'industrie pharmaceutique. C'est donc une bonne chose que les gens puissent s'informer pour reprendre le
pouvoir sur leur santé. Tu dois donc te féliciter d'avoir eu l'ouverture d'esprit salutaire pour t'informer à des sources indépendantes et à présent tâcher d'agir de la façon qui te semblera la
plus rationnelle!

Si tu poursuis la vaccination, et que ta santé finit par se dégrader, tu regretteras de ne pas avoir stoppé avant, parce que tu disposais déjà d'informations te mettant en garde.
Si tu stoppes la vaccination et que ta santé se dégradait quand même, au moins tu n'aurais pas l'immense regret d'avoir continuer encore et encore et tu aurais alors le sentiment d'avoir fait
tout ce que tu pouvais compte tenu de ce qu'est ta situation. A présent, il faut regarder vers l'avenir mais ça n'empêche pas que tu peux être vigilante à ta santé.

Pour ton information, sache que si 3/4 des effets sérieux après vaccination vont se manifester (au moins pour ce qui est premiers signes d'alerte) en déans les 60 jours après l'une ou l'autre
dose de vaccin, les autres peuvent très bien survenir des mois voire des années plus tard! Ainsi même la notice du Gardasil elle même mentionne le risque de maladies auto-immunes (= maladies où
le corps s'attaque à ses propres constituants car le système immunitaire est déboussolé) jusqu'à... 4 ans après la vaccination!
Qui pensera alors à faire le lien avec la vaccination? Très peu pour ne pas dire aucune jeune fille puisqu'aucune n'aura pensé à lire la notice du produit!
Bien que très incomplète, il y a quand même des éléments importants dans les notices que le public n'est pas toujours capable de décoder car c'est savamment mis en termes pour initiés. Ainsi dans
la notice du Gardasil on met au tout début qu'il s'agit d'un vaccin "recombinant adsorbé", EN CLAIR, APRES DECODAGE, cela veut dire: TRANSGENIQUE et RICHE EN ALUMINIUM (qui est
neurotoxique).Grâce à ce types de mots obscurs pour le public, les gens acceptent des vaccins bien pire que les aliments OGM qu'ils refusent (à raison) et des produits qui sont riches en
aluminium qui lèse nos cellules nerveuses (alors que de plus en plus de gens font attention aux casseroles en alu qu'ils utilisent, aux déo sans alu etc)
ON LE VOIT DONC BIEN, C'EST L'IGNORANCE QUI EST LA MERE DE L'INCOHERENCE avec dieu sait quelles conséquences individuelles et collectives.

Pour finir, de façon pratique, voici ce que je te conseille pour être dans un esprit positif et constructif:

1°) Ne plus jamais faire les autres doses de cette vaccination

2°) Ne plus tomber dans le panneau des autres vaccins: rappels inutiles tétanos, diphtérie, vaccins pour "pigeons" voyageurs, rappels de ceci ou ça, méfiance aussi pour tout autre vaccin miracle
qui sortira du chapeau des industries pharmaceutiques...

3°) Etre attentive à certains effets que tu as ou pourrais éventuellement présenter: éruptions cutanées (peu importe l'endroit), douleurs articulaires, douleurs abdominales, fatigue, migraines,
vomissements, nausées, modifications des règles (règles plus rapprochées, règles plus rares, moins importantes, en retard voire qui disparaissent), règles plus douloureuses ou qui deviennent
douloureuses alors qu'elles ne l'étaient pas, saignements entre les cycles, troubles visuels, malaise vague? douleurs à type de crampes dans les jambes, essoufflement.  Si tu
présentes ces signes en dépit du fait que tu ne poursuis pas les autres doses, il est alors utile que tu prennes un antidote homéopathique de ce vaccin, antidote qui n'est pas fabriqué en France
mais en Belgique ou en Suisse oui. Cette prise d'antidote n'est pas forcémment indiquée quand la personne ne présente aucun symptôme post-vaccinal évident comme le pensent également les
médecins du groupe des homéopathes vaudois (suisse) qui l'a déjà exprimé sur son site quand les gens viennent y poser des questions au sujet des effets des vaccins et des antidotes.

En dehors de ça, ce que tu peux toujours faire sans prendre le moindre risque c'est faire une cure d'1 mois de vitamine C naturelle (6 x plus assimilée par le corps que la vitamine C synthétique)
cad d'Acerola à raison d'1 comprimé /jour à sucer ou croquer en dehors des repas. Ca peut se trouver dans toute bonne pharmacie en Belgique comme en France.
Personnellement, je te recommande la marque Arkopharma que je trouve d'un très bon rapport qualité/prix, voir ici pour visualiser la boite:

http://www.arkopharma.fr/produits/complements-alimentaires/acerola-1000.html

L'intérêt de la prise de vitamine C en post-vaccination réside dans le fait que toute vaccination quelle qu'elle soit à un effet immunodéprimant (cad qui affaiblit notre système immunitaire) et
abaisse également nos stocks d'acide acsorbique cad de vitamine C....

Par ailleurs, il est aussi salutaire de faire une cure d'1 mois pour drainer ton foie et les organes dépuratifs de notre organisme (foie, reins, etc). Comme produits, je peux te conseiller le
desmodium ascendens en ampoules (1 ampoule par jour loin des repas diluée dans un verre d'eau) ou alors 1 ampoule par jour loin des repas d'un dépuratif général (qui inclus généralement
aussi le desmodium qui est un hépatoprotecteur cad un grand allié du foie). Voic ici des produits que je recommande pour ce type d'indications:

desmodium seul:


http://74.125.77.132/search?q=cache:e3bs-79tITQJ:www.bioflore.be/comersus/store/comersus_listProductsBySupplier.asp%3FidSupplier%3D72+desmodium+roland+sedze&hl=fr&ct=clnk&cd=3&gl=fr


Draineur général (dépuratif 5 émonctoires de fitoform, cfr points de vente sur leur site):

http://www.fitoform.com/phyto/fiche_produit.php?id=15&id_ligne=5


Si tu fais éventuellement une prise de sang à l'une ou l'autre occasion, demande à ce que ton taux de ferritine soit contrôlé en sachant que ce marqueur est le témoin de nos réserves en fer,
lesquelles peuvent s'abaisser en cas de prise insuffisante de fer alimentaire, de pertes sanguines importantes lors des menstruations mais en raison de l'aluminium lequel est un concurrent du fer
et donc il peut prendre sa place au niveau des molécules de stockage de notre organisme. Si ton taux de ferritine est chroniquement trop bas, ça peut s'accompagner de symptômes comme fatigue,
paleur, essouflement, frissons, infections plus fréquentes, etc Si tel devait être le cas, une supplémentation d'1 à 2 mois avec du fer sous forme d'orotate (par exemple, de marque Biolife) à
raison d'1 capsule/j au moment du repas règlera ton problème et, si malgré cela ce problème se maitient, alors il peut être utile -mais tu n'en es pas encore là!- de recourir à une
supplémentation en malate de magnésium, une substance composée de magnésium et d'acide malique (un acide naturellement présent dans notre corps) qui a une action chélatrice sur l'aluminium, cfr
ici:

http://www.super-smart.eu/article.pl?id=0470&lang=fr&fromid=GG132&gclid=CNewwODJ85cCFc0e3godGk8hCw



La vitamine C et le draineur général, pendant un mois ne pourra t'être que bénéfique et, question coût, ça reste très abordable. Tu comptes 25-30 euros en tout qqch comme ça.

Et si tu as des effets secondaires, tu ne dois pas hésiter à imprimer ce document de 2 pages, à le compléter et à la renvoyer à l'adresse indiquée dessus car ce sera alors traité par un groupe
de citoyens européens (dont des médecins) ENTIEREMENT indépendants des labos et des autorités complices et qui aideront à mieux informer le public en toute transparance et en toute
honnêteté. J'ajoute que ce formulaire garantit un anonymat TOTAL puisque le nom du sujet n'est pas indispensable, seul compte son âge et quelques questions d'ordre médical.

Formulaire ici:

http://www.alis-france.com/download/questionnaire.pdf

Voilà, bien à toi.