Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stop Gardasil

Mineures d'âge: sachez vos droits!

11 Juillet 2008 , Rédigé par Selenia++

Bien des mineures (à vrai dire hélas la majorité de celles qui font ce vaccin antiHPV) croient dur comme fer qu'elles n'ont pas le choix: pas le choix de dire NON si leurs parents disent oui, pas le choix de refuser si le médecin a vivement insisté, pas la force de résister si la pression du groupe d'amies a été trop forte...Il est capital de rappeler ici que CE VACCIN "ANTI CANCER DU COL" N'EST NULLEMENT OBLIGATOIRE. La confusion entre vaccins obligatoires et "vivement recommandés" est savamment entretenue depuis belles lurettes par les laboratoires parce que leurs profits en dépendent. Et en cela, ils sont évidemment bien aidés par les instances officielles , les agences de santé nationales et internationales.

Les avis officiels viennent donc donner une allure et une apparence de sérieux que RIEN ne vient étayer mais bien des parents, à force de propagande (spots radios, spots télés, spots au ciné, pressions médicales, des amis, etc) en arrivent à penser qu'après tout, cette vaccination est indispensable, que c'est un progrès et que c'est même une chance qu'avec le remboursement quasi total de la somme très rondelette du vaccin, leur(s) fille(s) puisse(nt) en profiter.

Les parents dont les jeunes filles reçoivent ce vaccin sans trop réchigner ignorent cependant que, bien souvent, leur adolescente n'agit que par soumission consentie tout simplement parce qu'à cet âge, il n'est pas rare que certains secrets ou certains tabous l'emportent sur le souci de choisir rationnellement. Ainsi comme j'ai pu m'en rendre compte à maintes reprises, un des soucis majeurs des adolescentes concernées par cette vaccination est de maintenir leur mère dans la croyance qu'elles n'auraient pas encore eu de rapports sexuels. C'est une idée qui les panique et les met très mal à l'aise. C'est ainsi que, ce vaccin étant en priorité destiné aux jeunes filles vierges, les adolescentes en déduisent bien souvent A TORT que, si elles refusent ce vaccin leur mère pourrait supposer que c'est parce qu'elles ne sont plus vierges. Croire cela, c'est oublier que, par souci de rentabilité et de profit, les fabricants ont fait des pieds et des mains pour élargir les indications officielles de ce vaccin à toutes les jeunes femmes ayant déjà eu leurs premiers rapports sexuels en-déans l'année. Ainsi donc les jeunes filles qui refuseraient ce vaccin n'ont pas de raison de penser que leur refus pourrait être attribué à leur statut de vierge ou non, ce vaccin n'étant pas fait qu'aux jeunes filles vierges.

Croire cela, c'est aussi et surtout oublier quels sont les droits du mineur en terme de consentement médical! Car MÊME LES MINEURES D'AGE PEUVENT REFUSER CE VACCIN SUR BASE DE LEUR SEULE DECISION QUAND BIEN MÊME NI LEURS PARENTS NI LEUR MEDECIN N'APPROUVERAIENT CETTE DECISION. En France, c'est l'article L1111-4 du Code de Santé publique qui stipule que: "[...]Aucun acte médical ni aucun traitement ne peut être pratiqué sans le consentement libre et éclairé de la personne et ce consentement peut être retiré à tout moment. [...] Le consentement du mineur ou du majeur sous tutelle doit être systématiquement recherché s'il est apte à exprimer sa volonté et à participer à la décision". Ceci signifie donc que dès que le mineur est dit "doué de discernement" c'est à dire la très vaste majorité des jeunes concernées par le dit vaccin, c'est lui et lui seul qui décide. Cela signifie aussi que si une mineure a déjà commencé cette vaccination sans savoir qu'elle avait le droit de s'y opposer intialement, elle garde son droit plein et entier d'arrêter en cours de route et de refuser l'injection ou les deux injections restantes. Son droit d'accepter ou de refuser initialement de même que celui d'interrompre à tout moment ne diffère donc nullement de celui qu'aurait une jeune fille majeure. Il est aussi utile de rappeler qu'un refus ne nécessite nullement de la part de la jeune fille qu'elle doive se justifier auprès de ses parents ou de son médecin. Un non clair et ferme est juridiquement valable et, nul n'étant censé ignorer la loi, les jeunes filles soucieuses de préserver leur santé des poisons vaccinaux ne doivent jamais hésiter à rappeler les dites dispositions à leurs parents ainsi qu'aux médecins trop empressés de les vacciner!!   En Belgique, le consentement du mineur est également requis.
Dans leur ouvrage de droit médical, les juristes belges Yves-Henri Leleu et Gilles Génicot exposent cette notion de "capacité naturelle" du mineur de décider des atteintes qu'il tolère quant à son corps nonobstant son incapacité juridique. Le respect à leur intégrité physique est donc légitimement aussi de mise pour eux. En p.88, on peut ainsi lire: "il semble permis de considérer que le mineur qui a acquis une capacité de discernement peut donner son consentement seul." Ils précisent également que dans les faits se ressent de plus en plus d'ailleurs l'importance de faire un distingo entre majorité civile et majorité médicale, rappelant ainsi qu'aux Pays-Bas, au Québec et au Royaume-Uni des dispositions en ce sont ont déjà été adoptées avec une majorité médicale fixée à 14 ou 16 ans. Plus haut dans leur ouvrage, ils insistent cependant à raison sur le fait que l'âge seul n'est pas indicatif du degré de maturité ce qui n'est là qu'un constat de pur bon sens et qui me fait dire que même les jeunes filles de 12 ans devraient dans leur immense majorité pouvoir décider seules pour autant qu'elles aient des explications claires et honnêtes sur le sujet ... Pour les mineures non douées de discernement, il est cependant bon de rappeler qu'en Belgique, depuis 1995, les décisions relatives aux actes médicaux (dont ce type d'acte fait partie)se fondent sur l'exercice de l'autorité parentale conjointe ce qui signifie que si un des parents s'oppose de façon claire tan vis-à-vis du médecin traitant que vis-àvis de l'autre parent (que les parents soient encore ensemble ou séparés), cela suffit à éviter cette vaccination hasardeuse comme toutes les vaccinations non obligatoires d'ailleurs.


Les droits du mineur au secret médical sont aussi importants à rappeler dans cette affaire parce que, bien des jeunes femmes préfèrent laisser le généraliste, le pédiatre ou le gynécologue de maman vacciner plutôt que de consulter pour un premier frottis. Il faut dire qu'une majorité de médecins vaccinent en ne se basant que sur l'âge des jeunes qu'ils ont devant eux, les autres se contentant des réponses des jeunes sur leur virginité en sachant très bien qu'elles peuvent ne pas être honnêtes de peur que maman n'écoute ou que le médecin transmette l'info à cette dernière! Ces jeunes doivent donc savoir que ce type d'information est soumise au secret médical et qu'elles peuvent fort bien demander à leur maman de ne pas entrer avec elles dans le cabinet, se sentant "trop grandes" pour être encore accompagnées. Cette initimité est d'autant plus salutaire que bien des jeunes filles qui ne sont plus vierges depuis des années n'ont toujours pas eu de premier frottis (alors que celui-ci doit être effectué idéalement dans le mois qui suit le tout premier rapport sexuel), pensant que le seul moyen d'en avoir un serait de prendre RDV avec le gynéco de leur maman. Ces jeunes filles doivent savoir, c'est important, qu'elles peuvent subir ce type de test gratuitement ou à très faible coût et en toute discrétion dans un centre de planning familial. Il ne faut ainsi pas oublier que la prescription de la pilule du lendemain ou l'IVG dans certains pays peut parfaitement se faire sur base de la seule décision du mineure sans que ses parents ne soient jamais au courant de cela. Une certaine initimité est donc possible et c'est tant mieux! Il serait en effet fort dommage que le frottis de dépistage qui, à lui seul, a permis une réduction de 80% de la mortalité par ce type de cancer, ne bénéficie pas aux jeunes filles qui se conteraient d'un  vaccin dont elles ne soupçonnent même pas la quasi inutilité.

En conclusion, les jeunes filles ont tout intérêt à connaître leurs droits, seule façon de pouvoir poser un choix dans la sérénité, sans donner prise aux pressions et intimidations inapproriées. Bien sûr, il y aura toujours l'éventualité que leur médecin les prenne de haut, que leurs parents insistent encore et encore ou que leurs amies les taxes d'être "antiprogrès" mais, en fin de compte, il y a surtout LEUR intégrité physique, LEUR santé, LEUR avenir, LEUR vie. Les conseilleurs ne sont pas les payeurs et si, en cas de décès post-vaccinal, elles ne seront plus là pour pleurer quoi que ce soit, en cas d'atteinte chronique (paralysie, maladie auto-immune pouvant survenir des années après la vaccination,..) elles seront seules face au déni du corps médical et des laboratoires, sans aucune aide à attendre de la part de l'état complice. La colère sera alors telle que jamais la "bonne intention" des parents ou le souvenir que c'était "officiellement recommandé" ne suffiront l'appaiser. Le découragement sera alors de plus ne plus fréquent et les regrets eux, éternels. Ah, si seulement j'avais su.....



Sources:

http://sos-net.eu.org/medical/dpom.htm

"Le Droit médical; aspects juridiques de la relation médecin-patient", Yves-Henri Leleu & Gilles Génicot, éd. De Boeck Université.

http://www.lemonde.fr/sciences-et-environnement/article/2008/07/08/cancer-de-l-uterus-le-frottis-plus-efficace-que-le-vaccin_1067639_3244.html

http://www.kkrasnowwaterman.com/blog/tabid/2962/bid/1691/HPV-Vaccine-fainting-seizures-and-other-side-effects.aspx






  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Lou 24/03/2009 23:45

Je ne suis pas d'accord avec tout ce qui est dit dans ton blog car, travaillant avec la ligue contre le cancer, je ne peux forcement pas avoir le même point de vue que toi puisque le vaccin est controlé par des instances qui, non seulement sont réglementées par une norme francaise (qui est extrèmement rigide), mais aussi soumit à des tests. Alors après, on peut détailler toute la liste des substances qui sont citées dans ton article, comme étant "nocives", "cancérigènes", etc... mais les doses qui sont injectées ne sont pas létales a ce que je sache, on ne fait que 3 injections en l'espace de 4 mois, et tu parles d'effet dans le futur, mais le vaccin a été testé avant sa mise sur le marché (il y a 2 ans) il y a plus de 10 ans déjà.J'ai lu aussi dans un de tes articles que tu parles de décés pour plusieurs personnes qui se sont fait vaccinées, mais ces décés se sont avérées être des décés dûes a une cause qui n'est pas de l'ordre du vaccin. Enfin bon, après je respecte ton opinion et celle des autres mais je trouve que c'est un peu dommage de faire autant de discrimination sur ce vaccin alors qu'il permettrait de faire disparaitre le cancer du col de l'utérus a l'avenir...Amicalement, Lou

Selenia++ 29/03/2009 22:23



J'ai lu votre message que je trouve affligeant  même si, par principe, je suis contre toute censure et donc je tiens à le laisser. Pourquoi je trouve votre message affligeant?
Je m'en vais de ce pas vous l'expliquer mais surtout l'expliquer à nos visiteurs....

1°) Vous démontrez vous-même que la position de la ligue contre le cancer ne peut pas être une position logique, de bon sens et qui pose les bonnes questions, bien légitimes.
Si cette position est opposée c'est évidemment parce qu'il y a LE
POIDS DES LOBBIES que vous ne faites que méconnaître ici soit par  ignorance  soit par mauvaise foi .....

2°) Vous prétextez des contrôles officiels mais ces contrôles officiels sont si "stricts" (avec vos normes à la françaises, pfffff!) que
les fabricants du vaccin hépatite B ont été mis en examen pour tromperie aggravée fin 2007, que le vaccin engerix B (qui a reçu une AMM en France) a ses effets
secondaires qui n'ont été évalués que sur 5 jours (sisi, vérifiez donc avec les constatations effarantes du Dr Marc Girard, expert auprès de la cour d'appel de Versailles et dans
plusieurs cas de drames post-  vaccination HB), vos contrôles sont si stricts que même le Pr Bégaud, pharmacologue de référence en France a  déclaré que la pharmacovigilance en France
n' était nulle part...
Le vaccin HB, produit le plus grand pourvoyeur d'effets secondaires de toute l'histoire française de la pharmacovigilance (qui date de 1974 et qui est pourtant encore très
incomplète et imparfaite) continue d'être "officiellement recommandé alors qu'il est transgénique et une vraie nuisance pour des gens sains n'ayant besoin de rien.
Les fabricants du gardasil et du cervarix sont les mêmes firmes sans éthique qui font leur propagande sur les mêmes bases
(vaccin soit disant "anti-cancer" car c'est évidemment très vendeur, on joue sur la peur du cancer ET C'EST LAMENTABLE QUE VOUS MANQUIEZ DE
LUCIDITE A CE POINT LA POUR VOUS, DONNER DANS UN TEL PANNEAU: LAMENTABLISSIME CA!) que celles de la
campagne criminelle de vaccination anti hépatite B lancée dans les années 90 et qui a justement valu aux labos leur mise en examen pour TROMPERIE AGGRAVEE fin 2007! Comment
est-ce que vous pouvez donc vous leurrer à ce point là? C'est pitoyable de faire l'autruche à ce point là, vraiment!

3°) Se leurrer de même comme vous le faites sur la toxicité réelle des produits utilisés pour la composition de ces vaccins est là aussi effarant et cela dénote tristement votre totale
méconnaissance du sujet et des sujets connexes pour informer qui que ce soit en matière de cancer ou de santé ou de prévention à fortiori! Alors, je sais bien que l'Académie de médecine et les
ligues contre le cancer, poussées dans le dos qu'elles sont par des industries polluantes sont toujours les premières pour nier ou minimiser tous les dangers liés à ces firmes polluantes
(dioxine, aliments irradiés, additifs, OGM, ondes électromagnétiques, vaccins, produits chimiques style pesticides etc) MAIS venir avec des sornettes comme vous le faites c'est vraiment mettre de
façon scandaleuse la santé des gens en danger.
A l'instar de ce qu'a dit le Pr Boyd Haley, expert mondial en matière de toxicité mercurielle (titulaire de la chaire de biochimie de l'université du Kentucky, USA) concernant le mercure des
vaccins -IL N'EXISTE PAS DE SEUIL SÛR SI CE N'EST UN SEUIL DE ZERO µg- il est bien évident que des polluants aussi redoutables que ceux inclus dans ces vaccins n'ont rien à faire dans le corps de
gens sains qui vivent déjà dans un monde ultrapollué qui est celui-là même qui favorise le cancer censé être prévenu par ces leurres vaccinaux! Vous nagez en plein non sens, vraiment! On ne donne
pas des produits cancérigènes et neurotoxiques à des gens sains, sans quoi, on voit le résultat (que vous les niez ou non n'y changera RIEN, les gens perdent leur naïveté avec le temps et
l'accumulation frénétique des dégâts vaccinaux): des filles mortes, des thromboses, des pancréatites chez des filles jeunes (plus que suspect car ça arrive chez les hommes murs et les gros
buveurs le plus souvent donc stop à la mauvaise foi à la fin!), des règles qui diaparaissent (plus qu'étrange surtout quand ça revient chez des dizaines et des dizaines de vaccinées sans autre
raison), des douleurs abdominales intenables etc et ce surtout que tous les poisons inclus dans le vaccin sont à mêmede déclencher ce type de symptômes. Si vous êtes un ou une âne(sse) en
anatomie et physiologie, revoyez vos informations parce que le corps humain et la diversité biologique sont telles que des doses même faibles de poisons peuvent tuer et léser gravement des
centaines de milliers de gens sur terre.

4°) 3 doses de poisons c'est déjà trop: certaines filles sont décédées après la 1° ou la 2°. Vos affirmations théoriques découlent de vos croyances et non de la rationnalité scientifique (qui
part, je vous le rappelle car vous semblez la méconnaitre, des FAITS et donc de l'observation et non l'inverse; comme l'a dit Claude Bernard: quand un fait qu'on rencontre est contraire à la
théorie en vigueur, on garde le fait et on abandonne la théorie, quand bien même celle-ci serait acceptée et tenue par tous comme valable)! 4 mois pour 3X
225 µg d'alu (si on prend le gardasil) c'est énorme mais vous n'avez RIEN lu sur le sujet, c'est évident!


5°) Les vaccins ne sont jamais testés quant à leur potentiel cancérogène, mutagène et tératogène. Le très long terme pour les effets secondaires
n'est PAS testé et ne l'a pas été non plus dans le cas d'espèce NI POUR AUCUN AUTRE VACCIN! Le caractère cancérigène et délétère des vaccins peut, du reste se voir sur des décénnies après et aussi dans les
générations futures.Je rappelle que même les fabricants ont vu que des maladies auto-immunes
pouvaient apparaitre jusqu'à 4 ans après des vaccins comme le Gardasil donc cela démontre les dangers que vous niez. Vous niez donc ici une toxicité que même les fabricants
n'ont pas pu complètement taire, comme je vous tire donc mon chapeau pour votre allégeance et votre naïveté!

6°) Oui, je parle bien DES DECES et pas juste un ou deux, survenus après de tels vaccins TRANSGENIQUES,
vous pouvez nier, qu'importe, IL FAUT QUE LE PUBLIC LE SACHE : LES OFFICIELS NIENT TOUJOURS SYSTEMATIQUEMENT TOUT EFFET GRAVE EN LIEN AVEC LES
VACCINS (quand ce n'est pas "pas de lien établi" on dira "accident" ou "erreur de conservation" ou "erreur d'administration" etc Jamais la faute des saints vaccins en
somme!)Le hic c'est qu'à force de prendre les gens pour des cons, ça finit par ne plus prendre: on sait bien que même si des produits sont très efficaces (comme c'est très
loin d'être le cas ici), ils sont aussi pourvoyeurs d'effets secondaires importants or ici on prétexte une grande efficacité et quasi zéro effets secondaires? Stop à l'aveuglement, tout
simplement!

7°) Pour finir, moi je trouve ô combien plus dommage que des gens censés connaître le sujet du cancer et de sa prévention balancent des contrevérités aussi lénifiantes que celle consistant à
prétendre que ce type de vaccins fera disparaitre le cancer du col!
Vous rendez-vous compte de l'absurdité que vous avez voulu faire passer pour vrai auprès du public (à moins que vous ne soyez un homme de paille de Big pharma essayant de limiter les pertes
financières au fur et à mesure que les gens se rendent compte de l'ampleur de ce X° scandale sanitaire?)?
NON SEULEMENT LE CANCER DU COL EST EN BAISSE SANS AUCUN VACCIN DEPUIS UNE VINGTAINE D'ANNEES, NON SEULEMENT C'EST LE FROTTIS A LUI SEUL ET SANS
AUCUN VACCIN QUI A PERMIS UNE REDUCTION DE LA MORTALITE DE 80% MAIS EN PLUS, IL CONVIENT DE SAVOIR QUE LE MICROBE N'EST RIEN MAIS QUE C'EST LE TERRAIN QUI EST TOUT (et cela, même le savant
plagiaire Louis Pasteur sur lequel vous n'avez là encore RIEN lu à part les maigres lignes fallacieuses et fausses de vos livres scolaires a fini par le reconnaître sur son lit de mort...).
EN OUTRE, IL CONVIENT DE SAVOIR QUE LE VIRUS HPV DONT VOUS IGNOREZ TOUT (vous en apportez la preuve une fois encore!) SE DECLINE EN PLUS DE 80 SOUCHES OU SEROTYPES DIFFERENTS ET QUE, DANS UN
PAYS COMME LES USA (où le gardasil est pourtant recommandé en masse) LES SOUCHES DE HPV 16 ET 18 NE SONT IMPLIQUEES QUE DANS 2,3% DE TOUS LES CAS DE CONTAMINATION AU HPV!
C'est une étude parue dans Jama en 2007, Jama étant le magazine médical le plus lu au monde- qui l'a DEMONTRE! Le Gardasil ne contenant que 4 souches sur les plus de 80 possibles de HPV, il est
non seulement évident que le bénéfice est de presque ZERO mais aussi qu'avec le temps il sera de plus en plus nul (puisque les souches vont s'adapter de plus en plus) Le Pr
Berraud (qui fait partie du conseil scientifique de la mutualité française) l'a rappelé dans le Monde, d'autres gynécologues et médecins l'ont dit, allez lire ce qu'explique le Dr Winckler sur
son site:

http://martinwinckler.com/article.php3?id_article=908

allez aussi lire ceci:

http://visiondepoque.wordpress.com/2007/11/19/col-de-l%E2%80%99uterus-une-vaccination-lucrative-%E2%80%A6-a-risques/


Comme on le voit, prétendre éradiquer le cancer du col avec ça est aussi malhonnête que prétendre éradiquer le cancer du foie avec le vaccin HB, c'est la même arnaque et ce sans compter que le
vaccin HB peut donner une hépatite (toxique ou auto-immune) et donner des cancers divers, tout comme le vaccin anti HPV peut donner des cancers divers et aggraver des pathologies du col (un
comble!), en effet l'administration aux filles porteuses sans le savoir des HPV inclus dans le gardasil (16 et 18 notamment) accroît de + de 40% leur risque de problème cervical! Voir ici pour ne
pas mourir iodiot/idiote:

http://www.votre-sante.com/news.php?dateedit=1198013250

Allez, je vous souhaite bon travail car du travail, il y en aura encore beaucoup vu tout ce que vous ignorez (à moins que vous ne feignez de l'ignorer mais il ne faut plus s'étonner de rien, dans
ce domaine comme dans bien d'autres!)!!!!



Stella 02/09/2008 15:26

Merci Beaucoup pour ton blog et pour tous les détails concernant ce vaccin.J'ai remarqué que les personnes qui contrent les critiques des vaccins n'apportent absolument aucune preuve du contraire !Apparemment, tous les vaccins sont plus ou moins nocifs. Malheureusement, je n'y ai pris conscience que récemment mais très heureusement, assez tôt pour ma fille de 11 ans.Dans son école, il y aura bientôt une campagne d'information sur le vaccin Gardasil. Et, bien sûr, remboursé par les caisses maladies (suisses). Comme c'est généreux de leur part ! Merci mais sans façon. Ce vaccin me semble particulièrement dangereux. Mais nous en verrons probablement les effets nocifs que dans quelques années...Cordialement et bonne continuation pour ton blog.

Selenia++ 02/09/2008 16:29


Merci Stella pour ton soutien et tes encouragements! Il m'est en effet apparu que ce qui était "officiellement recommandé" était loin de toujours être pour autant simplement recommandable et hélas,
les exemples sont très nombreux en matière de santé! Fort heureusement toutefois, de plus en plus de gens prennent conscience des graves problèmes du système médical qui est en fait bien plus un
système de maladie qu'un système de santé. Et je pense que tu n'as certainement pas à t'en vouloir ni à regretter de ne pas avoir su plus tôt, ce qui compte c'est le présent et l'avenir et si tu
sais à présent des choses que tu ignorais jadis sur les vaccins, ta fille ne pourra en être que gagnante et toi également et moi alors, je m'en réjouis!! Au final on s'aperçoit que ce qui est
officiellement étiquetté comme étant de l'"information" consiste en tout l'inverse et que ceux qui ont le culot d'intituler leurs sites promotionnels "Passez le mot" ou "dites le à quelqu'un", ce
sont les fabricants.... Le système marche décidément bien sur sa tête! Ne nous y trompons plus! Et bonne santé à chacun, chacun le méritant. Cordialement


Marie-A 31/08/2008 23:20

Et vous Christophe, vous etes qui pour dire des idioties pareilles ? Vous savez, les vaccins sont fortement remis en cause par beaucoup de gens. Quelques d'exemples d'auteurs, Michel Georget, Dr Vercoutère, Dr Louis de Brouwer, Dr Ancelet, Dr Méric et il y en a encore beaucoup ! Votre commentaire stérile ne suffit pas à discréditer les innombrables recherches et sources de Caroube sur le sujet ...Allez cracher votre haine ailleurs, vous n' apportez aucun élément intéressant, votre commentaire n'a pas lieu d'etre ici . Heureusement que ce blog existe !! Cordialement,

Selenia++ 01/09/2008 16:19


Bonjour,

Je te remercie pour ton intervention mais je n'ai pas tout saisi par rapport à Caroube...qui est-ce? Cette personne connait peut-être ce blog et l'a peut-être déjà visité ou recommandé mais moi je
n'ai pas de lien particulier avec ce ou cette Caroube.
Cordialement


christophe 23/08/2008 13:20

c'est grave de lire ce que tu mets sur ton blog. mais qui es tu pour écrire de telles conneries sur les vaccins ?....
vive internet pour les cons ! cela met bien en lumière l'ignorance totale des gens et leur capacité à s'épancher sur des sujets dont ils ignorent tout juste pour une peu de postérité ?..
allez j'attends ton prochain article sur la pollution sur mars !!!!!

Selenia++ 26/08/2008 23:36



Ce qui est le plus affligeant c'est de voir ce genre de post "pour poster": AUCUN ARGUMENT, AUCUNE PREUVE apportée que, ce que je dis, basé sur les FAITS, est "de la connerie"...

Comme je suis fermement opposée à la censure que je trouve antidémocratique, je compte bien laisser ce type de commentaire vide comme le vent, ça ne sera qu'une preuve de plus que, le plus
souvent, ceux qui critiquent n'ont pas l'ombre d'une connaissance sur les faits qu'ils prétendent juger.

Peut-être que si vous étiez moins embourbé dans votre souci des apparences, vous vous occuperiez moins de "qui je suis" et plus du fond du débat. A moins que, rongé par la paresse, ou la
peur, vous préféreriez tout simplement ne pas avoir à creuser le sujet.....

Mais dans ce cas, de grâce, dans l'intérêt du débat, essayez donc de relever quelque peu le niveau de vos prochains messages, merci!