Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Stop Gardasil

Et si on reparlait du cancer, sérieusement, sans tabou...

26 Septembre 2008 , Rédigé par Selenia++

S'il y a bien un étiquetage lucratif, c'est bien celui-là. En effet, en ces temps de progression alarmante du cancer, rien de plus simple que de jouer sur la peur. Les fabricants ne l'ont que trop bien compris! Il y a d'ailleurs bien plus de gens qui vivent du cancer que de gens qui en meurent et de ce sordide paradoxe ressort que la soit-disant lutte contre le cancer telle qu'elle est menée depuis des années n'est qu'une vaste mascarade. Une supercherie mondiale consistant à s'entêter dans des voies erronées et à se priver de chemins prometteurs tout cela pour ne pas risquer de mécontenter les financiers mondiaux.....Ces voies erronées qui sont un réel gouffre financier ont consisté à vouloir ne trouver que quelques coupables en or (les gènes et les virus notamment) pour mieux occulter les vraies raisons qui elles, demandent qu'on prenne le problème à bras le corps avec une véritable volonté d'aboutir. Des sommes astronomiques ont ainsi été investies en pure perte puisque tel le tonneau des Danaïdes, celui du cancer semble sans fond. On nous claironne de façon triomphaliste que la mortalité par cancer baisse mais ce triste effet d'annonce cache assez mal le fait que les cancéreux sont aussi tués par leur propres traitements et sont surtout "tirés en longueur" par ces traitements qui ne guérissent pas grand chose. En vérité, ce que le peuple souhaite c'est surtout une baisse de l'incidence avant une baisse de la mortalité à peine perceptible et cette baisse d'incidence, cela impose inévitablement d'agir en amont , pour que le cancer n'arrive pas. Est-ce vraiment la volonté des autorités? Ces autorités qui recommandent un X° vaccin dans leur calendrier vaccinal déjà ultrachargé le font-elles réellement en faveur de la santé des femmes ou surtout par fidélité envers l'industrie pharmaceutique? Il est à présent grand temps de crever l'abcès et de voir si le crabe n'est pas plutôt parti se dorer au soleil..........


Le cancer débarque

Comme les alliés en Normandie, le crabe a débarqué mais sur une plage qui ne mène pas à la liberté, celle du profit à tout prix et de la cupidité. Même si chacun de nous aura déjà entendu l'un ou l'autre scientifique nous sortir l'excuse bidon que le cancer existe chez l'homme depuis le début de l'Humanité, il faut en effet savoir que cela fait deux siècles au moins que le cancer a commencé à s'incruster et progresser de façon inquiétante comme le rappellent le Dr Geneviève Barbier et Armand Farrachi dans leur ouvrage "La société cancérigène". Or, en regardant de plus près, que voyons-nous comme évènements en lien  avec cette arrivée du cancer? D'une part l'industrialisation qui commence à la fin du XVIII° siècle avec son lot de pollution (eau, air, sol) et aussi le tout début de LA vaccination avec le premier vaccin, celui contre la variole qui est utilisé la première fois en 1796 par l'Anglais Jenner pour être très vite diffusée, malgré son inefficacité, dans de nombreux pays du monde. Dès le début du XX° siècle, différents scientifiques se rendent compte que le cancer n'est pas une de ces quelconques fatalités biologiques. Dans les années 50 déjà, un épidémiologiste comme le Dr John Higginson du Centre de Recherche International sur le cancer (centre dépendant de l'OMS) livre son point de vue selon lequel 80 à 90% des cancers sont provoqués par des facteurs environnementaux et d'autres dans la foulée se doivent bien de constater que, comme par hasard, les peuples dits "primitifs", c'est à dire ceux qui vivent à l'écart des zones industrielles et échappent à la vaccinomanie galopante, restent épargnés par le cancer. Cela fait donc des décénnies qu'on a les clés pour agir et juguler ce fléau mais hélas, clairement, il manque une forte volonté des décideurs médicaux et politiques, c'est EVIDENT! Alors que le bon diagnostic a été posé voici au moins plus d'un demi siècle, les leaders politiques et médicaux continuent de faire comme si les causes du cancer restaient de l'ordre du mystère! Ils sont toujours les mêmes à nous dire qu'il faut toujours plus de recherche plus performante et continuent in fine de regarder se dérouler la cancérisation du monde sans rien faire.....

Vu le nombre croissant de malades, cela fait toujours plus de tests à pratiquer, d'opérations à réaliser, de chimio à écouler, de rayons à diffuser et...de peur à installer! Un marché qui se chiffre en milliards de dollars chaque année et qui fait économiquement vivre des centaines de millions de gens alors qu'il en tue aussi des millions chaque année aux 4 coins du monde. Car oui, des gens meurent aussi des traitements censés les soigner du cancer. La chimiothérapie que l'on propose ainsi quasi systématiquement est cancérigène mais ça qui le sait et surtout qui veut le savoir? Les marchands de chimiothérapie eux ne sont pourtant jamais inquiétés pour diffusion de substances nocives alors que les rares praticiens qui osent encore proposer autre chose à leurs patients dès lors qu'ils sont eux-mêmes demandeurs, eux se font blâmer au minimum, suspendre voire radiés au pire et sont trainés devant les tribunaux! Aux Etats-Unis, aussi hallucinant que cela puisse sembler, un adolescent atteint de cancer a dû passer devant un juge pour avoir le droit de refuser de poursuivre la chimiothérapie!!! Il n'y a dès lors que les autorités politiques et médicales pour trouver encore de quoi se réjouir de l'arrivée de traitements sans cesse plus coûteux et sans cesse plus lourds qui, à dire vrai , ne guérissent pas grand monde mais sont surtout là pour "tirer en longueur" des vies déjà tant meurtries par tant d'espoirs déçus. Illusion de progrès, quand tu nous tiens...

Comme l'a si bien dit l'ex médecin québéquoise Dr Lanctôt (radiée pour sa franchise), la maladie c'est payant pour les fabricants, la santé c'est payant pour nous. Les fabricants eux n'ont absolument AUCUN intérêt à ce que moins de gens soient atteints de cancer et à ce que, les malades du cancer guérissent vite! Pour eux ce qui est rentable c'est la croissance du nombre de malades et des traitements chers et longs qui se suivent et se ressemblent et que les patients désespérés finissent par tous accepter pensant ne plus rien avoir à perdre. Plus les pollueurs (industries chimique, du nucléaire, des pesticides, des OGM, des vaccins, des GSM..) polluent, plus les gens attrapent des cancers et plus Big Pharma voit son compte en banque exploser. Vu le nombre de cancers aussi, les gens ont de plus en plus peur et se jettent à corps perdu sur le dépistage systématique (comme l'absurdité hallucinante des mammographies de dépistage qui consiste à irradier avec des rayons X que l'on sait cancérigènes des zones extrêmement sensibles comme les seins dans le but....de détecter à temps le cancer du sein et ce, alors qu'il existe des appareils non irradiants performants comme l'échographie et l'IRM mammaire!), ce qui  rapporte certes aux fabricants de machines mais  participe aussi à l'augmentation du nombre de cancers. A partir de là, on comprend mieux le business du cancer, on comprend mieux pourquoi toutes ces industries sont si solidaires et poursuivent des objectifs communs: le profit à tout prix.... on comprend mieux aussi EN QUOI on ne peut pas juste parler du cancer sans parler du système du cancer, un système bien en place qui a fini par sacraliser le cancer en tant que véritable veau d'or!


Le cancer en chiffres

Le cancer, on l'a vu, rapporte beaucoup d'argent aux financiers mondiaux.
Pour la collectivité en revanche c'est un gouffre: prise en charge des traitements onéreux et très décevants en terme de résultats (sauf certains pays du Sud qui ne savent pas les financer), perte de productivité due aux journées de travail perdues sans oublier la recherche ruineuse car très mal orientée. Voyons donc à présent le poids du cancer en chiffres pour différentes zones du monde....


Dans le monde

+ de 12 millions de nouveaux cas en 2007 avec comme répartition, 5 400 000 cas dans les pays riches (45%) et 6 700 000 (55%) dans les pays du Sud.
Cause majeure de mortalité, responsable de 13% des décès mondiaux annuels.
7 600 000 décès rien que pour 2007 avec une répartition de 2 900 000 morts pour les pays industrialisés (39%) et 4 700 000 morts (61%) pour les pays du Sud.
+ de 250 000 cas annuels de cancer chez l'enfant et 100 000 décès!
Les cancers les plus fréquents sont les cancers du poumon, du sein et du colon.
Des cancers qui sont donc directement liés à la pollution de l'air, de l'alimentation, à la pollution médicamenteuse (hormones en tous genres), aux pratiques médicales (radiations), etc etc. Dans les pays du Sud, les cancers de l'estomac, du foie et du cancer du col sont plus élevés que dans les pays du Nord.
Chez l'enfant c'est sans conteste la leucémie qui constitue le cancer le plus fréquent.
A l'échelle du monde, 15% des cancers sont prétendûment liés à des infections...
Des centaines de milliards de dollars chaque année pour les traitements invasifs, la perte de productivité, la recherche.... et avec tout ça, l'OMS, sainte OMS (!) annonce encore une hausse de 45% des décès annuels par cancer d'ici 2030 càd quasiment 12 000 000 de décès par an dans le monde!

Aux Etats-Unis

+ de 1 400 000 cas annuels de cancer. Un cas diagnostiqué toutes les 30 secondes!
2° cause de mortalité derrière les maladies cardio-vasculaires avec + de 500 000 décès chaque année. En 2001, on pouvait dire que 6,9% des adultes aux USA avaient ou avaient déjà eu un cancer au cours de leur vie !
Cancer du poumon:  + de 213 000 nouveaux cas annuels et + de 160 000 décès
Cancer du sein: + de 180 000 nouveau cas et + de 40 000 décès
Cancer du colon: + de 112 000 nouveaux cas et + de 52 000 décès
Cancer de la prostate: + de 218 000 nouveaux cas et + de 27 000 décès
Lymphome: + de 71 000 nouveaux cas et + de 19700 décès
Mélanome: + de 60 000 nouveaux cas et + de 8100 décès
Cancer de la vessie: + de 67 000 nouveaux cas et + de 13 700 décès
Cancer rénal: + de 51 000 nouveaux cas et + de 12 800 décès
Leucémie: + de 44 000 nouveaux cas et + de 19 700 décès
Cancer du pancréas: + de 37 000 nouveaux cas et + de 33 330 décès
Cancer de l'ovaire: + de 22 400 nouveaux cas et + de 15 200 décès
Cancer de la thyroïde: + de 33 500 nouveaux cas et + de 1500 décès
Cancer de l'estomac: + de 21 000 nouveaux cas et + de 11 000 décès
Cancer du cerveau: + de 20 500 nouveaux cas et + de 12 700 décès
Cancer du foie: + de 19 000 nouveaux cas et + de 16 700 décès
12 500 nouveaux cas de cancer chez les enfants et ados et 2300 décès annuels!
3500 cas annuels de leucémie chez l'enfant au moins!

Tout cela au beau pays de George Bush où les firmes qui nous polluent telles Eli Lilly, Monsato, Merck and co ont les pleins pouvoirs! Triste bilan! Pauvre démocratie.....

Rien qu'en 2006, le cancer a coûté pour les seuls USA + de  206 milliards de dollars pour les frais médicaux directs, les pertes de productivité et perte d'années de vie!!!!
Pour se faire une idée, la banque fédérale américaine a injecté 180 milliards de dollars récemment pour manager la crise financière qui s'annonce. Le coût du cancer c'est donc comme si cette banque devait débourser encore plus et ce, chaque année, pas juste de façon ponctuelle.

En Europe

Principale cause de mortalité en Europe avec l'avortement
Près de 3 millions d'Européens vivent avec un cancer, plus de 2 millions de nouveaux cas diagnostiqués chaque année et 1,7 million de décès.
Pour ce qui est de l'Union européenne, c'est + de 1 million de décès.
4,5 millions de citoyens de l'Union européenne ont ou ont eu un cancer
Cancers les plus fréquents: poumon, sein, colon
L'investissement financier de l'Union européenne (en recherche) est de 3,76 euros/personne pour des résultats plus que pitoyables puisque la survie à 5 ans est comprise dans la fourchette de 30 à 60% et aux USA, les résultats ne sont guère plus brillants même si on paie 5 X plus par habitant, proportionnellement. Comme quoi le problème n'est pas quantitatif, il n'est pas de financer ou de chercher plus.....

En France

1° cause de mortalité!
+ de 300 000 nouveaux cas annuels (= + 63% en 20 ans) et + de 150 000 décès
Cancers les plus fréquents: colon, prostate, poumon, sein
Cancer du colon: + de 36 000 nouveaux cas annuels  et + de 18 000 décès
Cancer de la prostate: + de 40 000 nouveaux cas et + de 10 000 décès
Cancer du sein:  + de 42 000 nouveaux cas et + de 11 000 décès
Cancer du poumon: + de  28 000 nouveaux cas et + de 27 000 décès
1 enfant sur 500 atteint par le cancer soit 1500 enfants chaque année!
Des coûts exorbitants, une fois encore: 11 milliards d'euros pour le coût des soins pris en charge par l'Assurance maladie donc la collectivité, rien que pour 2004!!
500 millions d'euros perdus par les employeurs en arrêts maladie et 17 milliards d'euros perdus en perte d'années de travail suite aux décès prématurés...
En 2004, l'Assurance Maladie et les collectivités locales ont injecté 1,1 milliard  pour "renforcer la capacité de lutte contre la maladie: 250 000 millions dans le dépistage, 120 millions dans l'information sur les comportements  à risque et la promotion d'une bonne hygiène de vie et 670 millions dans la recherche. Et, pour poursuivre sur la voie de l'inutilité et du "toujours plus" (au lieu de toujours mieux!), n'oublions pas non plus le fameux plan cancer de fin de quinquennat du président Chirac: création d'un nouvel institut national, l'Inca doté d'un budget substantiel de 70 millions d'euros pour 2005 puis 100 millions d'euros par an les autres années. Et les résultats? Substantiels, eux aussi? Nada!


En Belgique

2° cause de mortalité
+ de 55 000 nouveaux cas annuels dont 250 cas de cancers pédiatriques.
Une mortalité par cancer accrue de 14% par rapport aux autres pays européens et un des pays les plus pollués de l'Union Européenne, un air très riche en particules fines et des écoboni pour les véhicules "verts" qui roulent au.....diesel car dit-on c'est bon pour le réchauffement climatique (mais pour nos pauvres poumons, on repassera c'est sûr!!) Une mortalité néonatale relativement élevée par rapport aux autres pays européens et une mortalité infantile également supérieure à la moyenne (ET aussi, pour la petite histoire, un calendrier vaccinal officiel des plus chargés- bien plus encore que le calendrier vaccinal français- à la plus grande satisfaction de la très tyrannique ONE-office de la naissance et de l'enfance- une institution qui fait un chantage vaccinal strict à l'inscription dans toute crèche sous sa coupe càd toutes!) Mais, ô miracle, il y a des sous qui peuvent tomber, histoire de faire oublier que le tonneau des Danaïdes de la maladie est sans fond....ainsi la ministre belge de la santé a annoncé avec fanfare et trompettes son "plan de lutte national contre le cancer" en mars dernier, un plan au financement pluriannuel. Un financement d'au moins 380 millions d'euros de 2008 à 2010...Et alors, oui il y a aussi le Télévie annuel, sorte de Téléthon français mais contre la leucémie et chaque année, grâce à cette belle solidarité belge, la somme récoltée dépasse celle de l'année d'avant, le seul hic étant que le cancer de l'enfant dont la leucémie fait partie augmente d'années en années en terme d'incidence (+ 1% par an pour la plupart des cancers de l'enfant) Triste bilan!


Les causes du cancer

Les véritables causes du cancer sont parfaitement connues des autorités. Les faits le prouvent. Seulement voilà les autorités sont mariées de façon incestueuse et totalement illégitime aux financiers et à ceux qui polluent et gardent financièrement tout intérêt à polluer. Les autorités sont "mises en selles" par les financiers (et certainement pas par notre "croix" au moment du vote!!)et, une fois en place, elles renvoient l'ascenceur car, c'est bien connu, on ne mord pas la main qui vous nourrit!

Mais comment faire pour que ce jeu de dupe marche?
Pour que le public croie naïvement aux bonnes actions du gouvernement et à ses faux efforts pour lutter contre le cancer?

Il faut ce qu'on pourrait appeler de façon imagée des "causes paravents" c'est à dire des causes réelles de cancer  mais qui par la place volontairement démesurée qu'on leur attribue, finissent par occulter les autres causes importantes du cancer auxquelles on n'a pas envie de toucher pour ne pas trop déplaire à ses amis financiers. On peut aussi transformer des facteurs péjoratifs en causes suffisantes en elles-mêmes. Mais comme il y a l'étiquetage passe partout de "maladie multifactorielle" qui finit par être une phrase qu'on répète sans même plus penser à ce que ça implique, le bon citoyen pense que l'état fait pour que le mieux, que l'état fait ce qu'il peut. ERREUR! GRAVE ERREUR comme nous allons le voir....




 

ILLUSION

(discours officiel*)

REALITE

(bon sens)

Tabac (22%)

Pollution de l’air et de l’eau

Alcool (12%)

Aliments trafiqués : OGM, additifs, hormones, etc

Nutrition (35%)

Dioxines

Additifs alimentaires (<1%)

Pesticides

Caractéristiques vie reproductive (7%)

Champs électromagnétiques

Expositions professionnelles (4%)

Rayonnements ionisants

Pollution (2%)

Expositions professionnelles

Produits industriels (<1%)

Produits industrielle (ex :métaux lourds)

Pratiques médicales (1%)

Pratiques médicales (ex : VACCINS)

Facteurs géophysiques (3%)

Alcool

Infections (virus, parasites) 10% ?

Tabac


* Il s'agit du tableau de Doll et Peto qui constitue LA référence du discours "médicalement correct" comme le rapportent le Dr Geneviève Barbier et Armand Farrachi dans leur ouvrage "La société cancérigène", éd. de la Martinière.




Les "causes-paravents" comme l'alcool et le tabac sont donc bien pratiques pour les autorités qui peuvent ainsi dire qu'avec des mesures individuelles, une large part des cancers pourraient être évités. C'est la faute au  mauvais citoyen, trop ignare pour s'apercevoir qu'il s'intoxique.... et quand ce n'est pas de sa faute alors c'est que, pauvre de lui, ce sont ses gènes ou la fatalité virale et là, le pauvre petit citoyen n'a plus qu'à attendre monts et merveilles de la fameuse (et désespérante) thérapie génique ou alors le salut vaccinal, les autorités comme les fabricants étant passés maitres dans l'art d'affoler les masses pour se profiler en sauveurs l'instant d'après avec dieu sait quel vaccin toxique.

Car, si bien entendu tant l'acool que le tabac nuisent à notre santé, il faut savoir que le tabagisme n'a pas cessé de baisser entre les années '50 et 2000. Comment expliquer dès lors que le cancer bronchopulmonaire n'a pas cessé lui d'augmenter entre les années '80 et 2000? Les fragilités génétiques que les autorités évoquent parfois aussi peuvent ceci dit avoir été engendrées par notre environnement toxique et ne sont pas forcément héritées de nos ascendants! L'alimentation constitue un vrai problème mais les autorités se limitent à dire que c'est à une alimentation déséquilibrée (en terme de compositions en glucides, lipides, etc) que l'on doit une majorité de cancers alors que la réalité est tout autre: c'est avant tout à la pollution de nos aliments (aliments génétiquement modifiés, aliments irradiés, aliments inondés d'additifs nocifs, arrosés d'hormones, etc) que l'on doit nombre de cancers. Mais  dire cela serait vécu comme un affront par les géants de l'agro-alimentaire. Se limiter à dire qu'il faut "manger de tout et de façon équilibrée", ça ne nuit à aucune industrie, chacun devant manger pour vivre et continuer à acheter pour survivre...

L'état réduit aussi à quasiment rien les risques liés aux expositions professionnelles, aux pollutions industrielles variées et met quasiment hors d'état de cause les pratiques médicales qui sont pourtant loin d'être innocentes dans cette affaire. Rappelons en effet, même si cette franchise déplaira forcément à certains, que les médecins sont la 3° cause de mortalité annuelle aux USA avec 250 000 décès à leur attribuer, juste derrière le cancer et les maladies cardio-vasculaires. Interventionnisme forcené, prescriptions erronées, interactions mal maîtrisées, vaccinomanie débridée, surirradiation sur ordonnance etc etc
En effet, TOUTES les femmes ont le droit de le savoir: "une femme préménopausée à qui on prescrit une mammographie annuelle aurait, après dix ans, un risque de cancer du sein augmenté de 20%" selon le Professeur Epstein * et d'autres scientifiques sans forcément chiffrer ce risque sont aussi d'avis que la répétition trop fréquentes des mammographies peut finir par avoir l'effet inverse de celui qu'on recherchait**. Quand on sait qu'une femme dite "à risque" de cancer du sein aura une mammo plutôt annuellement que tous les deux ou trois ans, on peut crier très franchement au scandale et on a, une fois de plus, la triste preuve que ce qui est officiellement recommandé n'en est pas pour autant recommandable!


* et ** références complètes dans l'ouvrage de G. Barbier et A. Farrachi, "La société cancérigène", éd de La Martinière.



En conclusion, le cancer n'est pas un mystère, il est lié à notre environnement toxique, un environnement toxique que les autorités ne sont pas du tout prêtes à combattre, au contraire. Sans cesse à coup de colloques, de "plans cancer", de symposiums et grands congrès mondiaux, derrière des coalitions, des associations ou des fondations, les autorités politiques et médicales -à la solde de l'industrie - feindront de mettre tout en oeuvre et de jeter tous leurs efforts dans la lutte contre le cancer. Ne soyons plus dupes! Comprenons dès à présent que les recommandations de l'état ne sont que la version officielle de la propagande commerciale des fabricants et ne tombons dès lors plus dans le panneau soit de l'individu seul responsable soit à l'inverse de la fatalité génétique ou virale! Au bout du vaccin, il peut y avoir bien plus de mal que de bien et il y a d'ailleurs beaucoup à dire sur le lien entre cancer et vaccins comme nous allons le voir dans un autre article consacré à ce sujet spécifique-là. Plutôt donc que  regarder benoitement la cancérisation du monde se poursuivre sous nos yeux, lisons, informons-nous du mieux que nous le pouvons pour déjà redresser la barre autant que possible à notre échelle. Parce que là, les autorités le savent très bien, le crabe continue de se dorer la pilule au soleil.....



Sources:


"La société cancérigène", Geneviève Barbier et Armand Farrachi, éd. de La Martinière

"La mafia médicale", Dr Ghislaine Lanctôt

"Savants maudits, chercheurs exclus" (3 tomes), Pierre Lance, éd. Guy Trédaniel

"La nouvelle dictature médico-scientifique", Sylvie Simon, éd. Dangles
"Qui décide de notre santé? Le citoyen face aux experts" sous la direction de Bernard Cassou et Michel Schiff, éd. Syros
"Silence, on intoxiqueé, André Aschieri, éd.de La Découverte

http://clusters.wallonie.be/rechercheclinique/fr/actualites/200806-plan-cancer-15-millions-pour-la-recherche-translationnelle.html

http://64.233.183.104/search?q=cache:_BaEKPDNUp4J:www.euro.who.int/eprise/main/WHO/Progs/CHHBEL/burden/20050307_4%3Flanguage%3DFrench+belgique+cancer+mortalit%C3%A9+sup%C3%A9rieur+14%25&hl=fr&ct=clnk&cd=1&gl=be

http://www.liveleak.com/view?i=327_1195303011

http://training.seer.cancer.gov/module_cancer_disease/unit5_war_on_cancer.html

http://www.oncoprof.net/Generale2000/g02_Prevention/Index/Index_pr03.html

http://www.agoravox.fr/article.php3?id_article=6647

http://www.naturalnews.com/022107.html

http://www.nomorebreastcancer.org.uk/the_cancer_industry.html

http://www.corporations.org/cancer/cncrind.doc

http://v.mercola.com/blogs/public_blog/Why-Does-This-Cancer-Drug-Cost-So-Much--65575.aspx

https://www.e-cancer.fr/v1/fichiers/public/etude_economieducancer.pdf

http://www.sante.gouv.fr/htm/actu/europe_sante/cancer/cancer_europe.pdf

http://www.wrongdiagnosis.com/c/cancer/prevalence.htm

http://www.mdanderson.org/children/display.cfm?id=0932e5ea-cd35-11d4-80fd00508b603a14&method=displayfull&pn=6193b5ca-bc8d-11d4-80fb00508b603a14

http://www.levif.be/actualite/72-86-10646/article.html

http://64.233.183.104/search?q=cache:9RWlfnMBXswJ:www.candlelighters.ca/fr/l%27impact_du_cancer_infantile.htm+cancer+tue+enfants+chaque+ann%C3%A9e+dans+le+monde&hl=fr&ct=clnk&cd=2&gl=be

http://www.parlonssante.com/2007/02/16/cancer-1-million-de-deces-par-an-en-europe/

http://www.worldcancercampaign.org/index.php?option=com_content&task=view&id=123&Itemid=358&lang=fr

http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/international/ameriques/20071217.OBS0521/12_millions_de_nouveaux_cas_de_cancer_en_2007.html

http://www.infoplease.com/ipa/A0005110.html

http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/sante/a-quoi-sert-le-plan-cancer_484368.html

http://www.everydaychoices.org/downloadables/word/stats/Cancer%20statistics2006%20FINAL.doc


http://training.seer.cancer.gov/module_cancer_disease/unit5_war_on_cancer.html

http://www.sante.gouv.fr/htm/actu/europe_sante/cancer/cancer_europe.pdf

http://www.cancer.org/downloads/STT/CAFF2007PWSecured.pdf

http://sante.nouvelobs.com/Site/Actu.asp?idfx=RSS_ljs&ID=4670&Rub=Long%E9vit%E9

q=cache:H0zABCpROJcJ:www.kristinasrainbowsofhope.org/facts.html+how+many+children+die+each+year+from+cancer+in+the+US&hl=fr&ct=clnk&cd=4&gl=be

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article